En partenariat avec
logo doctolib

Le gain de temps avec un télésecrétariat n’est pas une fable !

Retour aux articles

gain de temps secrétariat
Une charge de travail très importante, une forte implication et des patients parfois trop exigeants au quotidien qui épuisent les blouses blanches.

Les généralistes sont toujours à la recherche de la recette magique qui les aide à oublier un peu toutes les tâches susceptibles de les éloigner du fin fond de leur métier. En consultant des médecins expérimentés, on a pu dénicher le secret : le télésecrétariat ! "Ce n’est pas une fable, ni du marketing.

Les futures et jeunes généralistes sont en proie à la peur quant à leur avenir. Ils sont parfaitement convaincus que le métier leur imposerait des tâches administratives qui les obligeraient à passer plus de temps devant un écran que devant les patients. C’est vraiment tragique de se trouver dans la contrainte de ne pas écouter, ne plus pouvoir faire de prise en charge individualisée, et devoir remplir des quotas décidés sur des objectifs macroéconomiques.

Un médecin généraliste est censé être toujours à l’écoute de ses patients, communiquer avec eux et prendre soin d’eux. Il ne doit en aucun cas agir de manière machinale. Pour cela, il a besoin de temps, sinon c'est de "l'abattage médical". En tout cas, la plupart des jeunes qu’on a interrogés sont prédisposés à fournir des services conformes aux règles déontologiques du métier aspirant à faire de la "belle médecine".

D’ailleurs, les généralistes libéraux déclarent travailler en moyenne de 52 à 60 heures par semaine selon trois enquêtes - l’enquête Emploi 2004 de l’Insee. Cette durée moyenne de travail hebdomadaire s’avère du coup plus importante pour les hommes, notamment du fait d’une activité à temps partiel plus fréquente chez les femmes.

L’organisation du cabinet médical, et notamment l’exercice en groupe, est susceptible d’influer sur la durée totale de travail des généralistes.

À l’activité de soins réalisée en libéral, s’ajoutent les autres activités de soins effectuées dans le cadre du salariat. Selon l’enquête sur la médecine de groupe réalisée conjointement par la Drees et la Cnamts en 2002 (Garry, Bonnet, 2004), un quart des omnipraticiens avouent qu’ils exercent dans une autre structure que le cabinet (centre de soins 12 %, hôpital public 9 %, clinique 5 % et autres lieux [maison de retraite, médecine scolaire…], environ 13 %).  


La permanence téléphonique professionnelle : solution économique et pratique

Le médecin généraliste tisse souvent une relation privilégiée avec son patient. Il aura dès lors besoin de maintenir cette proximité en se munissant d’une plateforme téléphonique médicale assurant un accueil téléphonique et un suivi de son agenda partagé dans le respect de ses consignes.

L’accueil téléphonique médical doit assurer la gestion des urgences médicales, transfert des VAD (Visites à domicile). Sans enfreindre les recommandations du praticien, la transmission des messages des patients se fait en toute confidentialité. Finis donc les consultations hachées par les coups de fil, l’effort de concentration à fournir devant le patient, fini le retard, finis les multiples rajouts qu’on n’ose pas refuser…

La permanence téléphonique médicale est un gage de confort et de liberté d’esprit avec une meilleure disponibilité pour chaque patient. Le médecin sera secondé de façon très professionnelle. Un désistement, du retard, un appel urgent ?

La télésecrétaire médicale aura somme toute les consignes nécessaires pour savoir où trouver le médecin. Le soir aussi, de la maison, le praticien consulte via internet ses messages planifiés et donne de nouvelles instructions. Au final : Gain de temps et surtout économie de beaucoup d’énergie.

Recentrez-vous
sur l'essentiel
Télésecrétariat médical
Prise de RDV en ligne
Agenda partagé
A propos de Calleo
Spécialiste du télésecrétariat 100% médical, Calleo vous permet d’offrir à vos patients la qualité de service qu’ils méritent et de retrouver le plaisir d’un exercice serein.