En partenariat avec
logo doctolib

Pic de la grippe cet hiver : quelle solution pour désengorger les urgences ?

Retour aux articles

 

carte epidemie de grippe

 

L’épidémie de la grippe se propage dans tout le territoire français avec des indicateurs qui sont en hausse, selon  le bulletin hebdomadaire de Santé publique France. Quant aux taux de consultations dans les hôpitaux, ils ont atteint un pic de 536/100 000 d’après les indications du Réseau Sentinelles. En France métropolitaine, la situation est encore plus critique avec plus de mille morts, selon l'agence sanitaire Santé publique France.

 

Les services d’urgence sont sur le qui-vive

L’épidémie s’est mise à se propager avec le début du mois de novembre avec 630 cas graves dont 139 étaient introduits en réanimation. Ensuite on a signalé 48 cas de décès pour des patients de plus de 65 ans et plus de 33 ans.  La hausse des indicateurs de l'activité grippale est très alarmante : les cabinets des médecins généralistes, regorgent de patient. Quant aux services d’urgence, ils sont archibondés et les hospitalisations sont très fréquentes notamment pour les personnes de plus de 75 ans et les enfants. Parmi plus de douze mille patients, qui se sont présentés aux urgences, vers la fin du mois de janvier, 1.823 ont été hospitalisés, soit une hausse de 70% par rapport à la semaine qui la précède d’après le réseau Oscour.

Le pic de la grippe touche toutes les régions de la métropole, à l’exception de l’Ile-de-France et en Corse où l’on a relevé une légère diminution des indicateurs de la grippe du 4 au 10 février. Quant aux régions métropolitaines, elles restent néanmoins en épidémie. Si l'hôpital est capable de gérer les crises ponctuelles, il s’avère qu’il ne peut pas beaucoup résister aux crises durables, comme l’épidémie, quoique prévisible. Peut-être fallait-il revoir la gestion d’urgences nationale avec des moyens plus efficaces pour les hôpitaux.

 

Le télésecrétariat médical en cas d’urgence

Comment faire dans cette conjoncture ? Les services d’urgences hospitaliers sont submergés et les professionnels de santé sont déconcertés ?

En cas de symptômes grippaux, il ne faut pas tarder à contacter son médecin, notamment pour les personnes âgées et les nourrissons. Décidément, nul n’est capable d’établir un diagnostic et prescrire le médicament adapté en cas d’épidémie, à part le praticien. Avant de se rendre au cabinet ou aux services d’urgence, il convient de réserver sa place, en jargon médical, avoir un rendez-vous médical. L’accueil médical téléphonique est l’idéal pour permettre aux patients d’avoir un rendez-vous urgent chez les praticiens de proximité. Cela aide à désengorger les urgences et à épargner aux malades les risques de complication. Réactive et toujours à l’écoute de ses interlocuteurs, la télésecrétaire médicale, ne manquera pas de les renseigner et les aider à répondre à leurs besoins avec un décroché rapide.  

 

 Crédit photo : Carte d’interpolation spatiale des taux d’incidence départementaux des syndromes grippaux (pour 100.000 habitants). www.sentiweb.fr.

Recentrez-vous
sur l'essentiel
Télésecrétariat médical
Prise de RDV en ligne
Agenda partagé
A propos de Calleo
Spécialiste du télésecrétariat 100% médical, Calleo vous permet d’offrir à vos patients la qualité de service qu’ils méritent et de retrouver le plaisir d’un exercice serein.