En partenariat avec
logo doctolib

Professionnels de santé : astuces pour une collaboration plus efficace entre les confrères

Retour aux articles

 

 

La plupart des professionnels de santé se recroquevillent sur soi, s’isolent dans leur pratique et ne parviennent à communiquer ni avec leurs confrères ni avec les établissements de santé. Le constat est peu ou prou partagé, notamment pour les libéraux. Et dès qu’on les interroge, ils avouent que la coopération n’est pas toujours évidente. Quelles sont les solutions à préconiser aux professionnels de santé pour faciliter la communication entre eux et faire bénéficier les patients des fruits de leur échange ?

 

La coopération entre professionnels : une stratégie Nationale de santé 2018-2022

L'amélioration des processus de coopération entre professionnels de santé sera au cœur de la Stratégie Nationale de santé 2018-2022 qui vise à instaurer l’envie “d'assurer la continuité des soins” et de “généraliser les usages numériques pour abolir les distances”. Et pour renforcer et simplifier la collaboration entre confrères, plusieurs outils simples et accessibles ont été préconisés d’urgence !

 

Communication avec les patients

L’amélioration de la communication avec le patient, mais aussi entre professionnels concernant la prise en charge des patients est inhérente à la sécurité des patients et fait d’ailleurs partie des actions à mettre en œuvre dans le Programme national pour la sécurité des patients (PNSP). Tout problème d’échange peut ainsi avoir un impact direct sur la qualité et la sécurité et l’une des causes majeures d’EIAS. Par ailleurs, elle souligne les difficultés des patients à s’approprier les explications médicales, ce qui peut impacter également leur état de santé.

La communication est aussi un élément inhérent au bon fonctionnement de la relation soignant/soigné. Or, il s’est avéré que les professionnels de santé rencontrent des difficultés dans de nombreuses situations telles que l’annonce d’une pathologie grave, l’information sur un dommage involontairement causé au patient, etc…. pour répondre aux attentes et aux besoins légitimes des patients, il conviendrait de penser à un service de secrétariat à distance qui peut préparer le terrain aux consultations. D’ailleurs l’essor des entreprises de permanence téléphonique n’est pas l’œuvre du hasard, c’est le fruit d’un travail consciencieux géré par des professionnels habiles qui consacrent leur temps aux patients qui ont besoin de conseils et d’informations. 

Une formation facilitant l’appropriation de méthodes de communication adaptées est de mise pour les professionnels de santé qui souhaitent améliorer leurs pratiques tant sur l’information donnée aux patients que dans son écoute. Cette formation repose essentiellement sur les outils et méthodes existant sur différents aspects de la communication notamment mis au point par la Haute autorité de santé.

 

Des outils performants pour s’informer et communiquer

Un échange entre les collègues, en confrontant leurs expériences et leurs pratiques, a été mis en place en vue d’enrichir les nouvelles perspectives et puis tisser des liens indispensables à la constitution d’une communauté soignante. La plupart des participantes ont déclaré qu’il existe un manque de communication accru avec leurs consœurs hospitalières ainsi qu’avec les médecins traitants alors que données cliniques et protocoles de soins (notamment pour les ajustements de doses d’insuline en cas de variations glycémiques) seraient précieux au quotidien dans leurs prises en charge à domicile des patients diabétiques. Trois documents performants et accessibles leur ont été présentés pour répondre à cette attente d’information cohérente et homogène qui vise à améliorer les pratiques de soins :

  • le référentiel de bonnes pratiques sur la surveillance glycémique et technique d’injection d’insuline et des analogues du GLP-1 ;
  • une bande dessinée pour connaître la prévention et les traitements du pied diabétique ;
  • une fiche de liaison à l’usage des infirmières libérales et en direction des médecins traitants.

Le but consiste à aider les patients à s’adapter au plus juste de leur traitement, c'est-à-dire leur dose d’insuline et leur assurer un autocontrôle régulier. Et ce sera le personnel soignant qui devrait les éduquer régulièrement pour que cette auto-surveillance glycémique, pratiquée de façon rigoureuse. Néanmoins, une telle initiative ne peut réussir que par le biais d’une coopération efficiente entre les confrères.

A partir de 2006, un ajustement avait été fait et depuis, les choses ont changé et évolué, l’insulinothérapie intensive a été largement développée ainsi que la mise à l’insuline plus précoce des diabétiques de type 2. En mai 2010, à Athènes, le workshop réunissant plusieurs pays, a affiché les résultats d'études et des recommandations démontrant que pour un bon contrôle glycémique, la technique correcte d’injection d’insuline est aussi importante que le type et la dose d’insuline délivrée.

 

Autres outils de communication

Whatsapp, l’allié des professionnels de santé

Whatsapp vous permet aux professionnels de santé de créer ou de rejoindre des groupes de discussions afin de partager messages, photo, vidéo… il est de plus en plus utilisé partout dans le monde. Il facilite l’échange et la communication et ce dans le but d’améliorer la qualité de soin.

Si un praticien a envie de changer son planning, agenda médical en ligne ou demander une information, il lui suffit de créer un groupe de discussion pour le cabinet et d’inviter tous ses collaborateurs à le rejoindre. 

Cet outil permet d’établir un contact permanent entre les confrères et ce à tant l’échelle régionale que nationale.

Il serait ainsi possible de fédérer les professionnels de santé d’un territoire ou d’une spécialité et partager des bonnes pratiques, des conseils ou discuter simplement de l’actualité médicale.

Toutefois, il convient de ne pas utiliser Whatsapp ou autre pour le partage des informations médicales personnelles des patients. La confidentialité est de mise.

Et pour échanger avec vos confrères sur des cas patients en toute sécurité, il existe des outils dédiés à cela comme  Medpics, le réseau social des cas cliniques.

S’inscrire à des événements professionnels et des “meet’up”

Plusieurs rencontres sont souvent organisées en dehors des grands congrès annuels et ce dans le but de former sur un sujet bien déterminé.

Pour trouver ces évènements, on peut par exemple se tourner vers le site Meetup par exemple qui est une plateforme de réseautage social permettant de rencontrer des groupes de médecins unis par un intérêt commun.

Recentrez-vous
sur l'essentiel
Télésecrétariat médical
Prise de RDV en ligne
Agenda partagé
A propos de Calleo
Spécialiste du télésecrétariat 100% médical, Calleo vous permet d’offrir à vos patients la qualité de service qu’ils méritent et de retrouver le plaisir d’un exercice serein.